L’amitié et la Saint Valentin

//L’amitié et la Saint Valentin

petsL’explosion du taux de divorces en occident a au moins un côté positif : de plus en plus de couples cherchent réellement à se rendre heureux. La nature précaire des relations amoureuses signifie qu’on ne peut plus les tenir pour acquis. Détrompez-vous, je suis loin d’encourager le divorce, qui est, selon moi, l’un des pires maux de notre société. Je ne crois pas qu’un quart des divorces de nos jours soient vraiment nécessaires. Mais si à quelque chose malheur est bon, pourquoi pas le divorce?

En fait, nous pouvons voir à quel point nous sommes égoïstes lorsque nous prenons conscience du fait que c’est surtout lorsque nous pensons pouvoir perdre quelqu’un que nous arrivons à ne pas le tenir pour acquis et à vraiment l’aimer. Voilà ce qui est trop souvent le cas. Nous négligeons ceux que nous aimons tant qu’ils vivent et attendons qu’ils soient morts pour leur faire des éloges. Nombreux sont ceux qui regrettent de ne pas avoir profité du temps qu’ils ont eu. Voilà pourquoi je rejette la proposition selon laquelle le divorce est la seule façon de vraiment aimer quelqu’un. Je ne peux être aussi cynique ! Pourquoi ne pas aimer simplement parce que l’autre personne est importante et digne de notre amour ? Pourquoi ne pas aimer notre conjoint simplement parce que nous avons promis, devant notre famille, nos amis et l’état, de le faire ? Quelle idée révolutionnaire !

John M. Gottman est un chercheur très respecté qui étudie le mariage de façon très scientifique. Il conduit régulièrement des études dans lesquelles il fait venir des couples dans une chambre d’hôtel pour quelques jours et les observe par caméra vidéo (c’est comme Occupation double)

Il observe que l’indicateur le plus important du succès ou de l’échec d’un mariage est l’amitié. En effet, avec ce critère, il a pu prévoir le divorce ou la durabilité d’un couple dans 90 % des cas. Je vois les 10 % restants comme étant la marge miracle. Hilary et moi avons fait l’exercice, et faisions partie de cette marge de 10 %.

Qu’est-ce que l’amitié ? Très simplement, on peut la définir comme une relation entre égaux dans laquelle chacun apprécie, admire, et respect l’autre et est prêt à s’investir pour son bonheur et pour la survie de la relation. Toute amitié réelle, quelle que soit sa nature, possède ces caractéristiques. L’amitié romantique diffère en intensité, mais pas en qualité.

Nous sommes au temps de la Saint-Valentin, et selon plusieurs détracteurs, il ne s’agit que d’une fête commerciale. D’une certaine façon, ils ont raison, tout comme le sont d’ailleurs Noël, Pâque, l’Action de grâce et la Fête des mères. J’ai longtemps fait partie de ces détracteurs. Je croyais ces petites affections superficielles et non nécessaires. Je ne comprenais pas pourquoi les filles (généralement) aiment tant ces choses. Je ne le comprends toujours pas d’ailleurs, mais j’ai appris qu’elles font plaisir à ma chérie, alors je le fais pour elle. En fait, la Saint-Valentin est ce qu’on en fait. À son essence, il s’agit d’un moment pour montrer à la personne qui partage notre vie qu’elle compte pour nous. J’encourage surtout les hommes à cet égard, on ne peut jamais donner trop de fleurs à une femme !

Voilà pourquoi je dis que la Saint-Valentin est une bonne chose. En plein hiver, au milieu du froid et de la noirceur, voici une journée dont le but est de faire plaisir à la personne qu’on aime. Bien sûr, nous ne devrions pas nous contenter d’une seule journée par année, mais un jour spécial de temps à autres ne peut nuire à cette amitié, si vitale à l’amour.

Si vous n’êtes pas en couple, vous pouvez faire plaisir à vos amis, à votre mère, ou à votre sœur lors de cette journée. La Saint-Valentin devrait être une journée où nous célébrons l’amitié en général, car après tout, c’est l’amitié qui compte !


Tous droits réservés. Pour d’autres articles de Jonathan Martin, veuillez visiter son blogue à www.graceaujourdhui.com

2018-10-01T13:39:08+00:00